Opération Turquoise / massacre de Bisesero : la justice refuse d’auditionner les plus hauts responsables militaires français

Nos actions en justice - FIDH, LDH, Survie - 16 novembre 2017

Le 31 octobre 2017, le président de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris confirmait la décision de ne pas faire entendre les deux plus hauts responsables de l’armée française lors du génocide des Tutsis au Rwanda. Il s’agit de l’amiral Jacques Lanxade, alors chef d’état-major des armées, et de son adjoint chargé des opérations, le (...)

Togo : la « gestion démocratique des foules » à la française

Au Togo, un mouvement populaire sans précédent menace le pouvoir depuis le mois d’août. Bien que la répression ait déjà fait au moins 16 morts et des centaines de blessés, la France se contente d’appeler au calme et maintient sa coopération policière et militaire. En février 2014, l’amiral Marin Gillier, alors patron de Direction de le Co­opération de (...)


6 novembre 1988 : les Français.es approuvaient le processus de décolonisation de la Nouvelle-Calédonie

Kanaky - Survie - 6 novembre 2017

Il y a 29 ans, les Français.es approuvaient par référendum le principe d’un processus de décolonisation de la Kanaky (Nouvelle-Calédonie). (...)

Kabila toujours en place

Depuis le 19 décembre 2016, terme constitutionnel de son mandat, Joseph Kabila se maintient à la tête de la République démocratique du (...)


S'abonner à la newsletter