Accueil du site > Activités > Campagnes et mobilisation > Non au musellement de la société civile à Bamako

Non au musellement de la société civile à Bamako

27 décembre 2016 par Survie
Thèmes

Survie a appris avec stupéfaction l’interdiction [1] du contre sommet prévu par différentes organisations sociales et auquel elle a prévu d’envoyer un représentant, en contrepoint du Sommet France Afrique des 13 et 14 janvier prochains.

Les arguments sécuritaires ne peuvent en aucun cas justifier cette décision des autorités maliennes, assurément appuyée par le ministre des affaires étrangères français qui est organisateur du sommet officiel.

Il est essentiel que les premiers concernés par la politique menée par la France en Afrique puissent s’exprimer, sur les conséquences des interventions militaires, sur l’évolution de l’aide au développement guidée par des intérêts sécuritaires, migratoires et économiques français.

S'abonner à la newsletter