Bons points - ELF

Publié le 1er juillet 2003

– Charles Pasqua est inexplicablement dispensé de procès Elf, alors qu’il était au cœur du système. Ce manitou de la République souterraine y a initié son fils Pierre, avec feu l’ami Étienne Leandri. Il semble que le juge Courroye ait désormais suffisamment de preuves pour inquiéter une trop longue impunité. Le père est sous la menace de la Cour de justice ; le fils, convoqué par le juge, devra quitter son abri tunisien ou faire l’objet d’un mandat d’arrêt international.

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 116 - Juillet Août 2003. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter