Bons points

Publié le 1er octobre 2004

L’Afrique agressée et déstructurée par la colonisation est en pleine phase « instituante », pour employer le langage du philosophe Castoriadis : la session inaugurale du Parlement panafricain (PAP), le 16 septembre près de Johannesbourg, est un grand moment.

Sa présidente (il n’y en a jamais eu au Palais Bourbon), la Tanzanienne Gertrude Mongella, a dit l’essentiel : « Nous sommes là pour faire beaucoup plus que des lois […] pour se concentrer sur l’accélération de l’intégration politique et socio-économique du continent. »

Nous avions craint que le Burundi ne ratifie les statuts de la Cour pénale internationale en ayant recours à l’article 124 (introduit dans les statuts par la France), permettant à un État d’éviter que ses ressortissants ne puissent être jugés pour crimes de guerre. Finalement, c’est sans aucune restriction que ce pays a rejoint la CPI le 21 septembre.

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 129 - Octobre 2004. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter