Opportunité

Publié le 1er octobre 2004 par François-Xavier Verschave

Le 30 septembre, Ubifrance, organisme para-public de soutien aux exportateurs français, propose un séminaire à huis clos intitulé : « Soudan, une opportunité à saisir » (La Lettre du Continent, 02/09). Comme les terres des Darfouriens massacrés ?

Pour la diplomatie française, s’exprimant via le porte-parole du Quai d’Orsay (14/09), « il est clair que la solution de cette crise [au Darfour] ne se fera pas contre le Soudan, elle ne se fera pas sans le Soudan, elle ne peut se faire qu’avec le Soudan. Donc, c’est ce qui sous-tend toute notre approche du dossier. » Merci de nous dire aussi clairement pourquoi il serait indélicat d’accuser de génocide ce régime partenaire.

Ledit régime ne se retient plus quand il s’agit d’encenser la diplomatie française. Recevant en son palais l’ambassadeur de France Dominique Reneux, sur le départ, le maréchal- président soudanais Omar el Bechir lui a remis l’ordre de Nelein de première classe « en reconnaissance de ses efforts pour promouvoir [boost] les relations bilatérales et la coopération entre le Soudan et la France dans tous les domaines », selon l’agence officielle SUNA (11/09).

Il « a loué les autorités françaises pour leur soutien au Soudan, aux niveaux bilatéral, régional et international. [...] Il a indiqué que les relations franco-soudanaises font preuve de progrès significatifs dans les domaines politique, économique, commercial et culturel, pour l’intérêt des deux pays. » Les participants au séminaire d’Ubifrance ont bel et bien « une opportunité à saisir ».

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 129 - Octobre 2004. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter