CPI : Bon point

Publié le 1er avril 2005

- Quels que soient les calculs diplomatico-stratégiques sous-jacents, la proposition par la France au Conseil de sécurité d’une résolution rendant passibles de la Cour pénale internationale (CPI) les criminels de guerre et contre l’humanité au Darfour est une initiative salutaire. Elle contrarie certes énormément les États-Unis, farouches opposants à la CPI. L’on ne sait pas encore, à l’heure où nous bouclons, s’ils oseront y mettre leur veto - favorisant ainsi ouvertement ce qu’ils ont qualifié de « génocide ».

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 135 - Avril 2005. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter