Accueil du site > Billets d’Afrique > 2005 > 136 - Mai 2005 > Togo, mai 2005 - 4 : La mission de Patrick Gaubert

Togo, mai 2005 - 4 : La mission de Patrick Gaubert

Publié le 1er mai 2005 par Odile Tobner

En juin 2003, Patrick Gaubert, président de la LIC(R)A, député européen UMP, cautionne en ces termes la réélection frauduleuse d’Eyadéma comme président du Togo : « Il y a un processus démocratique qui, à notre niveau, se passe de manière convenable. Ce que nous voyons n’a rien d’affligeant ni de suspect. » Il a entraîné dans son sillage Fodé Sylla. Au même moment, l’ACAT (Action des chrétiens pour l’abolition de la torture) parle de «  parodie de démocratie  ».

Été 2003, dans l’affaire du RER D, la LIC(R)A de Patrick Gaubert en remet dans le déchaînement médiatique haineux contre ce qu’elle désigne comme les « nazis de banlieue »  [1], expression qui aurait dû lui valoir procès et condamnation, à l’initiative du procureur de la République, pour diffamation et appel à la haine de nature à troubler l’ordre public. Elle ne publiera aucune rétractation ou excuse après le grotesque fiasco de l’affaire.

En 2004, on retrouve Patrick Gaubert au Congo-Brazzaville, soutenant la dictature sanglante de Sassou Nguesso dans ses efforts pour faire juger au Congo l’affaire des disparus du Beach 1, s’en remettant aux assassins pour faire justice aux victimes, tandis qu’un juge français, qui instruisait à Meaux sur plainte de familles de disparus, est grossièrement désavoué par la justice française.

Voici enfin qu’en avril 2005, Patrick Gaubert est le seul député européen à s’opposer à la reconnaissance de la Traite atlantique comme crime contre l’humanité. Á la suite de propagandistes comme Lugan et Pétré-Grenouilleau, il prétend mettre sur le même pied toutes les pratiques esclavagistes de l’histoire, notamment celle des Arabes. Mais où sont les dizaines de millions de Noirs dans les pays arabes comme aux Amériques ? Question de bon sens qui ne peut rien contre la propagande pilonnée dans tous les médias.

Un tel acharnement contre les Noirs est surprenant. Partout où ils sont opprimés, on trouve régulièrement Patrick Gaubert. Empêcher les peuples noirs d’échapper à leurs tyrans, stigmatiser les Noirs des banlieues, s’emparer de l’histoire des Noirs, tels sont les objectifs de l’engagement militant de Patrick Gaubert. Qu’est-ce que les Noirs ont bien pu faire à Patrick Gaubert pour expliquer une telle hostilité à leur égard ? Apparemment ils ont simplement le tort d’exister. Comment appelle-t-on cela, déjà ?

Odile Tobner

[1] Cf. Billets n°128, Le racisme français, ainsi que le communiqué Disparus du Beach.

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 136 - Mai 2005. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter