Empêtrer les concepts

Publié le 1er juillet 2005 par Pierre Caminade

L’exercice auquel se livrent certains intellectuels, dont Alain Finkielkraut n’est pas le dernier, autour d’Olivier Pétré-Grenouilleau à l’occasion de la sortie de son livre, Les traites négrières Essai d’histoire globale, n’a rien d’anodin. Ils mènent campagne contre la Loi Taubira au prétexte que reconnaître l’esclavage comme crime contre l’humanité reviendrait à banaliser la Shoah. Nous ne ferons pas l’affront à nos lecteurs de leur rappeler qu’il existe une catégorie de crimes contre l’humanité, dénommée « génocide », pour distinguer, dans l’histoire, une échelle d’abomination tout à fait particulière. Nous leur conseillerons par contre de le rappeler à l’occasion par courrier aux instigateurs de cette campagne, ainsi qu’aux membres du jury qui a décerné le prix du Sénat du livre d’Histoire 2005 à cet opus, parmi lesquels figure pourtant Pierre Vidal-Naquet ! [cf. www.senat.fr/evenement/rende...]

Pierre Caminade

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 138 - Juillet Aout 2005. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter