Alerte au Darfour !

Publié le 1er novembre 2005

Les populations du Darfour n’ont aucune chance de survie si la communauté internationale n’intervient pas avec détermination pour arrêter le carnage dont elles sont victimes et pour traduire en justice ceux qui les anéantissent en toute impunité. L’alerte du Conseiller spécial du Haut Commissariat aux droits de l’Homme pour la prévention des génocides doit être écoutée, entendue, et suivie d’effets. Nous appelons nos lecteurs à soutenir Juan Mendez par tous les moyens : par courrier, courriels, fax, au Haut Commissariat (avec copie au Secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, et aux hautes autorités françaises) ; par courrier, courriels, fax, au Président de la République (avec copie aux ministres concernés et aux députés de leurs circonscriptions), exigeant que la France agisse, ouvertement, au sein du Conseil de Sécurité afin que les décisions qui s’imposent soient prises et mises en œuvre d’urgence. Nous dénonçons le refus de la communauté internationale de prendre à bras le corps la question du Darfour depuis qu’elle s’est posée à la conscience universelle. Il est temps d’appeler à l’action. Nous espérons que nos concitoyens sauront signifier leur refus de l’inacceptable à ceux qui doivent en tenir compte.

Sharon Courtoux

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 141 - Novembre 2005. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter