Du racisme ordinaire

Publié le 1er mai 2009
Thèmes

France Culture a été le seul média à faire un réel effort de programmation à l’occasion de la commémoration du 15e anniversaire du génocide des Tutsi au Rwanda. (Les trois principales chaînes de télévision n’ont même pas jugé utile de mentionner l’événement dans leurs journaux du soir…) On peut regretter bien sûr l’impasse complète sur le rôle de la France. Le choix de certains intervenants laissait également à désirer. Ainsi dans l’émission Du grain à moudre (6 avril 2009), Thierry Garcin (qui anime l’émission Enjeux internationaux sur la même antenne) estimait que la France s’était rachetée avec l’opération Turquoise. Pierre Servent, enseignant au collège interarmées de défense, colonel de réserve, ancien conseiller à la communication au ministère de la Défense, ancien responsable de la communication des forces spéciale et toujours très présent (comme « expert ») dans les médias quand il s’agit de défendre l’armée française, s’est quant à lui empressé d’expliquer qu’il s’agissait d’un génocide de proximité (sous-entendu plus ou moins spontané), quand s’est manifestée la première allusion à la réalité de la politique française. A Yann Jurovics qui lui rappelait au contraire la planification et la centralisation politique de la machine génocidaire, Servent réplique : « Je ne veux pas du tout être prétentieux ou quoi que ce soit, je connais un peu l’Afrique, la planification en Afrique, ça atteint assez rapidement ses limites... » Et la vision coloniale des militaires français reste toujours aussi bornée.

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 180 - Mai 2009. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
Dans la même rubrique
S'abonner à la newsletter