Pauvre Centrafrique

Publié le 3 septembre 2009

« Je suis potentiellement candidat à la présidentielle de 2010 parce qu’il y a un grand courant en Centrafrique qui me demande de me représenter » a déclaré Ange-Félix Patassé le 27 août. Renversé par François Bozizé en 2003, il a été exclu du parti politique MLPC (Mouvement de libération du peuple centrafricain) qu’il avait fondé en 1962. « Je suis le président légal et légitime du MLPC. Quand je retournerai à Bangui, tout rentrera dans l’ordre » a poursuivi Ange-Félix Patassé. Rentré à Bangui à la fin de l’année dernière, Patassé a participé à un « forum sur la paix ». Pauvre Centrafrique qui doit faire encore avec Bozizé et Patassé ! Mais la question se pose : qui le soutient (discrètement) ?

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 183 - Septembre 2009. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
Dans la même rubrique
S'abonner à la newsletter