Une place au paradis

Publié le 3 septembre 2009

Le 23 juillet 2009, Survie perdait un ami. Jean-Yves Barrère fut, en 1967, un membre fondateur du CEDETIM (Centre d’études et d’initiatives de Solidarité Internationales). Pendant ses longues années de militantisme Jean-Yves Barrère a toujours été aux côtés des résistances africaines. Pour le CEDETIM il a cosigné un ouvrage sur les immigrés publié chez Stock en 1974, et a co-animé la Revue Libération-Afrique entre 1978 et 1985. Il alla, en juillet 2002, à Madagascar, en compagnie notamment de François-Xavier Verschave, apporter le soutien de nos associations au peuple malgache en lutte pour la reconnaissance de son choix. Jean-Yves a participé aux côtés de Survie et d’autres organisations françaises et africaines à plusieurs contre-sommets franco-africains. Il a figuré parmi les intervenants du sommet alternatif de Bamako en 2005 et du sommet citoyen de 2007 à Paris. Il a aussi cosigné un chapitre du Livre Blanc pour une politique de la France en Afrique responsable et transparente et participé à la création de la plateforme citoyenne France-Afrique dont il était un des membres les plus assidus, y compris pendant sa maladie. Jusqu’à ses derniers jours il a été attentif aux souffrances et aux revendications des peuples africains et malgaches dans leur longue marche vers une véritable émancipation.

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 183 - Septembre 2009. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
Dans la même rubrique
S'abonner à la newsletter