Accueil du site > Billets d’Afrique > 2009 > 185 - Novembre 2009 > Hervé Morin, souvent ministre varie

Hervé Morin, souvent ministre varie

Publié le 3 novembre 2009 par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

« Nous allons rénover nos accords en Afrique et rééquilibrer nos bases militaires », avait prévenu Sarkozy lors de la présentation du Livre blanc sur la Défense. Publié au printemps 2008, cette nouvelle « bible » annonçait « à terme, une présence sur la façade atlantique du continent africain et une sur sa façade orientale », laissant entendre que l’une des bases riveraines de l’Atlantique, Libreville ou Dakar, serait sacrifiée.

Le 30 septembre dernier, le ministre de la Défense, Hervé Morin annonçait que la France allait maintenir les deux bases : « J’ai toujours indiqué qu’il y aurait une base permanente sur l’océan Indien et une sur la façade atlantique, avec un cas particulier qui serait le Gabon » a-t-il déclaré avec aplomb ne précisant pas en quoi le Gabon est un cas particulier. Le pouvoir tout neuf du fils Bongo aurait-t-il besoin d’une assurance-vie le temps de sa « consolidation » ?

Y-a-t-il encore trop d’intérêts pétroliers en jeu ? Faut-il conserver une présence indispensable dans le golfe de Guinée riche en gisements offshore à l’heure où les marines chinoises et américaines se renforcent dans la zone ? Autant de questions essentielles que n’aborde pas Morin qui termine simplement : « Dans l’état actuel des choses, nos forces restent au Gabon ». Et pour calmer les grincheux, il rajoute : « Pour un temps au moins ».

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 185 - Novembre 2009. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter