Accueil du site > Billets d’Afrique > 2009 > 185 - Novembre 2009 > Joyandet, Bourgi, une diplomatie de haute tenue

Joyandet, Bourgi, une diplomatie de haute tenue

Publié le 3 novembre 2009 par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

La scène, puérile autant que ridicule, est racontée par la Lettre du Continent (n°574) ; le 16 octobre, dans ’antichambre d’Ali Bongo, il y a une fine équipe : « (…) Alain Joyandet, Robert Bourgi, le nouveau conseiller Afrique André Parant, l’ambassadeur Jean-Didier Roisin… Joyandet s’agite : il garde un mauvais souvenir de sa séance d’adoubement le 13 avril 2008 par Omar Bongo en présence de Robert Bourgi, et filmée par Canal +. Pour le moins il n’était pas à son avantage (...). L’attente est longue. Bourgi s’assoupit. (…). Lorsque le chef du protocole ouvre la porte du bureau présidentiel, Joyandet pénètre fissa, seul ! Il avait calé la veille de rencontrer en tête-à-tête le nouveau président. Réveillé, Bourgi est défait…Quarante minutes plus tard, la porte s’ouvre à nouveau pour aller chercher l’avocat (...). Premier « audiencé » solo par Ali Bongo, Joyandet exulte ».

Mais c’est qu’il prend de l’assurance dans la cour de récré !

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 185 - Novembre 2009. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter