Accueil du site > Billets d’Afrique > 2009 > 185 - Novembre 2009 > Tchad : Si Vis Pacem Para Bellum

Tchad : Si Vis Pacem Para Bellum

Publié le 3 novembre 2009 par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Idriss Déby, sans doute soucieux de débarrasser le continent de l’un de ces foyers de guerre civile, a depuis 2008 tellement investi l’argent du pétrole tchadien dans la « sécurité » que la Banque Mondiale avait dénoncé l’accord naïf lié au financement de l’oléoduc Tchad-Cameroun, qui prévoyait de geler 10% des recettes pétrolière pour les « générations futures ».

Nos diplomates, qui n’ont pas suivi cet exemple et ont continué de plus belle à fréquenter cet « ami de la France », ont permis à M.Dassault et ses amis de récupérer une partie du pactole : fin septembre, la Plateforme « Contrôlez les armes » révélait qu’en 2008 les ventes d’armes françaises à Ndjaménaont progressé de 50 %, pour atteindre près de 13 millions d’euros...

Le 14 octobre, Innocent Ebodé, rédacteur en chef camerounais de l’hebdomadaire privé La Voix, paraissant à N’Djamena, a été expulsé du Tchad. Les autorités l’ont accusé d’être en situation de « séjour irrégulier » sur le territoire tchadien. La veille, La Voix avait publié en une un article intitulé Achats d’armes à la France : le Tchad a dépensé 8,5 milliards de francs CFA.

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 185 - Novembre 2009. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter