Guinée

Szpiner au rapport

Publié le 15 janvier 2010 par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Après Balkany qui estimait, quelques jours avant le massacre du 28 septembre à Conakry, que la candidature à la présidentielle du chef de la junte guinéenne, le capitaine Camara « n’était pas un problème » (Billets d’Afrique octobre 2009), Le canard Enchaîné (23 décembre 2009) nous apprenait que Camara avait confié à l’avocat Francis Szpiner une mission d’enquête sur le massacre dont il est le principal responsable.

Szpiner n’aura pas eu le temps de rendre son rapport après que Camara eut été victime d’une tentative d’assassinat de son aide de camp. « Lequel aurait forcément été accablant » conclut ironiquement Le Canard. Ce « consultant » a eu d’autres clients dans le passé : Bokassa en Centrafrique, par exemple, Ismaël Omar Guelleh, le dictateur et tortionnaire djiboutien ; ou Robert Montoya, fournisseur de « services de sécurité » au tyran togolais Eyadema ; et nombre de figures françafricaines. Avec douze autres bons apôtres, Szpiner s’est rendu au Gabon en 1998 pour y enterrer la démocratie, en « observant » et avalisant la réélection frauduleuse d’Omar Bongo. Question subsidiaire : l’ancien avocat de Jacques Chirac a t-il accepté la rédaction de ce rapport à titre gracieux ou pas ?

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 187 - Janvier 2010. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter