Audition express

Publié le 10 mai 2010 par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Claude Guéant, actuel secrétaire général de l’Elysée, mais auparavant directeur adjoint du cabinet de l’Intérieur et donc l’un des plus proches collaborateurs de Pasqua au moment de l’affaire du casino d’Annemasse a été à ce titre appelé à témoigner.

« Son témoignage était attendu mais Claude Guéant est resté très réservé », rapporte rfi.fr (20 avril) « A la barre, l’ex-directeur de cabinet de Charles Pasqua concède seulement avoir demandé aux services administratifs d’accélérer l’examen du projet de casino.

Mais il précise aussitôt que c’était un fonctionnement normal. Il admet aussi qu’il a agi conformément aux instructions de Charles Pasqua. Pourtant, à l’époque, Claude Guéant occupait une position centrale dans cette affaire d’Annemasse. (…) « Difficile de dire au ministre, que Michel Tomi et Robert Feliciaggi, les acquéreurs proches du clan Pasqua sont des voyous », reconnaît à demi-mot Claude Guéant. « Est-il normal que leurs dossiers aux Renseignements généraux étaient expurgés ? », interroge alors le Président. « Ah non ! Ce n’est pas normal », reconnaît-il. Et puis c’est tout ! Pas une question de plus, un témoignage express, quinze minutes seulement, l’actuel secrétaire général de l’Elysée repart tranquillement. »

On se demande bien pourquoi…

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 191 - Mai 2010. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter