La grande évasion

Publié le 10 mai 2010 par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Un récent rapport de l’institut de recherche américain Global Financial Integrity (GFI) estime que les sorties illicites de capitaux d’Afrique représenteraient 1800 milliards de dollars sur les quarante dernières années. Une évasion qui s’est effectuée principalement vers les institutions financières des pays riches croissant au rythme annuel moyen de 11,9% ! Même en optant pour un calcul plus prudent, reposant sur les modèles économiques de la Banque mondiale et du FMI, l’Afrique aurait perdu 854 milliards de dollars de capital cumulé entre 1970 et 2008. Une évaporation représentant 2% du produit intérieur brut (PIB) du continent en 1970, 11% en 1987, 8% en 2007 et 7% en 2008. Sans surprise, le rapport souligne que ces capitaux évaporés ont eu un effet dévastateur sur le développement et sur les initiatives pour réduire la pauvreté. « De quoi effacer la dette extérieure de 250 milliards de dollars tout en disposant de près de 600 milliards de dollars pour lutter contre la pauvreté et favoriser la croissance économique. »

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 191 - Mai 2010. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter