Accueil du site > Billets d’Afrique > 2010 > 196 - novembre 2010 > Tchad : ventes d’armes humanitaires

Tchad : ventes d’armes humanitaires

Publié le 4 novembre 2010 par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Dans un communiqué commun publié le 7 octobre, Oxfam-France et le CCFD-Terre solidaire ont réagi au rapport annuel publié par le ministère de la Défense sur les exportations françaises d’armement.

Ils condamnent tout d’abord à juste titre la passivité des parlementaires face à la publication de ce rapport, dont le contenu reste très général et qui ne fait l’objet d’aucun débat parlementaire ou d’aucune audition du ministre de la Défense, contrairement à ce qui se pratique dans d’autres pays.

Ils relèvent également que « la France n’a toujours pas traduit en droit interne son obligation d’empêcher les transferts d’armes qui peuvent entraîner de graves violations du droit international relatif aux droits humains, du droit international humanitaire et nuire au développement économique et social, que ce soit de façon directe ou indirecte, par le biais des réexportations ».

Et de pointer le cas de trois pays emblématiques : le Pakistan, Israël et... le Tchad : « alors que toute la région du Sahel fait face à une situation de crise alimentaire grave, la France a accordé une aide alimentaire d’urgence d’un million d’euros au Tchad cet été, mais avait vendu au pays pour 3,3 millions d’euros d’armes l’année dernière : autant de ressources budgétaires précieuses que le Tchad n’a pas investies dans la prévention de la famine en cours. Aujourd’hui, un enfant sur quatre y souffre de malnutrition ».

Mais de quoi se plaignent-ils ? En 2007, le montant des ventes d’armes françaises au Tchad s’élevait quasiment au double (5,4 millions).

Et on dira que la France ne fait pas d’effort...

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 196 - novembre 2010. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter