Accueil du site > Billets d’Afrique > 2011 > 202 - Mai 2011 > Une survivance du passé ?

Une survivance du passé ?

Publié le 8 mai 2011 par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

D’après le Canard Enchainé, Nicolas Sarkozy aurait déclaré, lors du petit déjeuner avec les responsables de la majorité, le mardi 6 avril : « Dès que Ouattara aura pris le pouvoir, il faudra retirer nos soldats de Côte d’Ivoire. En tout cas réduire notre présence à 200 ou 300 hommes. C’est une survivance du passé. »

Allons allons, que de grands élans ! Une « survivance du passé », ce serait uniquement si la France avait encore des bases militaires permanentes à Djibouti, au Gabon et, même en format plus restreint, au Sénégal ; voire si elle maintenait une opération militaire « temporaire » d’un millier de soldats au Tchad depuis 1986 ou redéployait des troupes dans l’arc sahélien dans le cadre d’une opportune « lutte contre le terrorisme ». Mais Nicolas Sarkozy croit sans doute que tout cela appartient au passé...

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 202 - Mai 2011. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter