Du gras à se faire

Publié le 12 septembre 2011 par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

C’est un secret de polichinelle : la rentabilité des investissements est plus élevée en Afrique que dans les autres régions en développement.

Selon Luc Riggouzo, chef de cabinet du ministère français de la Coopération, les retours sur investissements dans le secteur bancaire en Afrique sont plus élevés que dans le reste du monde (+ de 30%). Les secteurs comme ceux de l’énergie, les infrastructures, la banque, l’agroalimentaire, sont les plus rentables. Une rentabilité que ne vient pas contrarier des réglementations sociales, fiscales et environnementales dignes de ce nom.

Dans ce contexte, Total Gabon a annoncé, en mai dernier, une très forte hausse des son résultat net au premier trimestre 2011 (84 millions de dollars contre 42 millions de dollars au premier trimestre 2010). Des résultats qui ont permis la distribution d’un dividende de trente dollars par action au titre de l’exercice 2010 aux actionnaires dont bon nombre sont issus du clan Bongo. Quant aux Gabonais...

De son côté, le groupe Rougier, spécialisé dans l’exploitation, la transformation et la distribution de bois tropicaux vient d’annoncer un chiffre d’affaires de 74,1 millions d’euros pour le premier semestre 2011, en progression de 9,3%.

Enfin, dans le sillage de François Fillon en visite à Libreville, les 16 et 17 juillet, Bouygues et Rougier ont « remporté » des contrats pour un montant de 71 millions d’euros.

ETDE, filiale de Bouygues Construction, pour un montant de 48 millions euros pour le développement d’un réseau de lignes à haute tension. Le deuxième contrat de 23 millions d’euros pour Lignafrica, joint-venture entre Rougier et Forêt Ressources Management, un cabinet français d’ingénierie forestière pour l’exploitation d’un périmètre forestier de 39 000 hectares, dont 14 000 d’okoumés. Tout va bien on vous dit !

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 205 - septembre 2011. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter