Accueil du site > Billets d’Afrique > 2011 > 205 - septembre 2011 > Nigéria : pollueur enfin payeur

Nigéria : pollueur enfin payeur

Publié le 12 septembre 2011 par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Excellente nouvelle ! C’est une première : la Haute Cour de justice britannique a ordonné à une grande compagnie pétrolière, Shell, de payer une indemnité de 410 millions de dollars après le recours collectif intenté en Angleterre par la communauté Bodo de Rivers State dans le delta du Niger.

Shell a été jugée responsable de deux marées noires en 2008 et 2009 ayant dévasté l’environnement et les voies navigables en touchant plus particulièrement la communauté de pêcheurs de Bodo.

Cette condamnation intervient quelques semaines après la parution d’une étude du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) qui met gravement en cause la compagnie pétrolière nationale nigériane (NNPC) et de nombreux groupes étrangers, dont Total, qui opèrent dans le delta. Cette étude ne fait que confirmer ce que dénoncent depuis longtemps les populations locales et les ONG internationales (Billets d’Afrique, février 2007) : une pollution massive de cette vaste zone de mangrove, un des écosystèmes les plus remarquables de la planète.

L’écrivain et célèbre président du MOSOP (Mouvement pour la survie du peuple Ogoni), Ken Saro-Wiwa avait d’ailleurs payé de sa vie son opposition à Shell. Il a été pendu en 1995 par le régime militaire de Sani Abacha. L’enquête de l’Onu établit scientifiquement l’éten­due et l’impact des dommages dans l’Ogoniland, au coeur du delta du Niger où la restauration environnementale complète pourrait prendre jusqu’à trente ans.

Il faut souhaiter que cette décision à Londres ouvre la voie à d’autres dédommagements pour les populations locales. Le Mosop réclame surtout le nettoyage de l’environnement ravagé par des décennies d’exploitation pétrolière aux frais des compagnies pétrolières et la révocation de la licence de Shell.

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 205 - septembre 2011. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter