Prix Pinocchio 2011

Publié le 7 novembre 2011 par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Les Amis de la Terre, en partenariat avec le CRID, décerneront le jeudi 17 novembre les désormais traditionnels prix Pinocchio du Développement durable : d’ici là, les internautes sont invités à voter sur prix-pinocchio.org, dans 3 catégories : « Une pour tous, tout pour moi ! » pour décorer les entreprises qui s’approprient la planète et ses ressources, « Plus vert que vert » pour les stars du greenwashing, et « Mains sales, poches pleines » pour les champions de l’opacité et du lobbying.

Pour chaque catégories, on retrouve en lice trois entreprises, avec une présentation de leurs méfaits : l’accaparement de terres au Mozambique par le groupe agroindustriel français Tereos, la déforestation au profit des plantations du géant de l’huile de palme Sime Darby, le pillage et la destruction de l’Atacama chilien pour les batteries de la Bluecar de Bolloré, Véolia Eau épinglée entre autres pour sa gestion catastrophique de l’eau dans la capitale du Maroc, la compagnie pétrolière Toréador du demi-frère de Patrick Balkany qui s’accroche aux gaz de schistes du bassin parisien, les largesses de la société pétrolière franco-anglaise Perenco vis- à-vis de l’armée guatémaltèque pour continuer à piller le sous-sol d’une zone protégée, le financement par la Société Générale de la construction par Areva de nouvelles centrales nucléaires partout sur la planète... et à chaque fois des discours vertueux pour faire oublier ces « détail ».

Le prix « Pinocchio » récompense chaque année les entreprises coupables des plus gros mensonges ou des plus graves omissions. A chaque fois, il n’y a que l’embarras du choix !

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 207 - novembre 2011. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter