L’armée s’inscrute

Publié le 9 janvier 2012 par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

En Afrique, le ministre de la Défense, Gérard Longuet, a indiqué, le 14 décembre, que « depuis le 1er août 2011 », le nouveau dispositif français s’articule « autour de deux bases opérationnelles avancées (Djibouti et Gabon) et de deux pôles opérationnels de coopération à vocation régionale (Tchad et Sénégal) ».

L’armée française compte actuellement environ 950 hommes au Tchad, 450 au sein de la force Licorne en Côte d’Ivoire et 300 à Dakar. Les militaires français sont environ 2 000 à Djibouti et un millier au Gabon. Même si les effectifs sont encore appelés à baisser, l’esprit est bien au renforcement de la présence militaire française.

Après les déclarations martiales de Sarkozy en Côte d’Ivoire où la France sera là « pour toujours », le toilettage récent de l’accord de défense franco-djiboutien, Marc Laffineur, secrétaire d’état aux anciens combattants déclarait, fin décembre à N’Djaména que « la base française au Tchad sera maintenue, le nombre d’avions sera renforcé ».

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 209 - janvier 2012. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter