Accueil du site > Billets d’Afrique > 2012 > 211 - mars 2012 > Aux bons souvenirs de Ruffin

Aux bons souvenirs de Ruffin

Publié le 13 mars 2012 par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Jean-Christophe Ruffin, ancien ambassadeur de France au Sénégal, débarqué à la demande d’Abdoulaye Wade, a confié dans Jeune Afrique (24 février) que si Wade a eu le courage de forcer un troisième mandat c’est parce qu’il a eu le soutien de Nicolas Sarkozy.

Selon Ruffin, lorsque le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, a demandé à Wade de céder la place à la nouvelle génération, il a été très vite recadré. D’où « le discret rétropédalage » du ministre montrant qu’il n’était pas suivi par le chef de l’Etat sur la ligne.

Il confie également que Wade a été bien rassuré par le soutien de la France : « Wade ne se permettrait pas une épreuve de force avec son peuple s’il ne se savait pas soutenu par la France. Quand Juppé le critique, il ne se prive pas de lui rappeler avec arrogance que les décisions ne se prennent pas à son niveau ». La vengeance est un plat qui se mange froid...

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 211 - mars 2012. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter