Vive l’immigration !

Publié le 12 mars 2012 par Billets d’Afrique et d’ailleurs...
Thèmes

Martin Wolf, commentateur économique en chef du Financial Times : « Les contrôles migratoires provoquent une distorsion économique majeure dans le monde : la disparité de la rémunération du travail », « personne ne semble prêt à suggérer cette solution pourtant évidente : libérer les flux migratoires »

Des propos utilement rappellés dans le magazine Le Quorum (21 décembre) qui se penche sur ces « voix qui s’élèvent pour alerter les pays développés sur les conséquences désastreuses de leur politique de lutte contre l’émigration qui, plus que les dérives de la finance, a mené leurs économies dans une impasse. Pour un nombre croissant d’experts, si les capitaux, les marchandises et les élites peuvent circuler en toute liberté, alors les peuples doivent impérativement bénéficier des mêmes droits. Faute de quoi un déséquilibre insupportable se crée en faveur du capital contre le travail, en faveur des grandes entreprises contre les petites ou en faveur de l’agroindustrie contre les paysans. »

La guerre menée contre les migrants coûte excessivement cher aux contribuables occidentaux. C’est une guerre, non seulement coûteuse, mais également contreproductive. Dès 2003, un rapport de l’ONU (Gevrey, 2003), étayé par des études du Bureau international du travail et du Conseil économique et social français, déclarait : « Il faut que l’émigration reprenne si l’on veut soutenir [...] le dynamisme économique, social, culturel et démographique. »

On mesure là, la hauteur du débat présidentiel initié par l’UMP et l’extrême droite française.

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 211 - mars 2012. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter