Accueil du site > Billets d’Afrique > 2012 > 212 - avril 2012 > Le Niger, une filiale d’Areva

Le Niger, une filiale d’Areva

Publié le 10 avril 2012 (rédigé le 4 avril 2012) par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Le 25 décembre dernier, Wikileaks a divulgué près de 5 millions de courriels avec leurs pièces jointes d’une agence privée de renseignement américaine, Stratfor.

Concernant les intérêts éco­ nomiques de la France, l’agence commente de façon lapidaire à propos du Niger : « La France a beaucoup d’intérêts en Afrique », « Areva dirige pratiquement le pays ».

A lire sur reflets.info : la France vue par Stratfor.

Areva en Afrique, Une face cachée du nucléaire français

Areva en Afrique, Une face cachée du nucléaire françaisNouveau dossier noir disponible depuis le 16 février en librairie ! Contrecarrant « le mythe de l’indépendance énergétique de la France grâce au nucléaire », puisque l’uranium alimentant le nucléaire civil et militaire provient depuis longtemps et pour une large part du sous-sol africain, Raphaël Granvaud détaille les conditions dans lesquelles la France et Areva se procurent un uranium au meilleur coût, au prix d’ingérences politiques et de conséquences environnementales, sanitaires et sociales catastrophiques pour les populations locales.

Prix de vente : 14 euros

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 212 - avril 2012. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter