Accueil du site > Billets d’Afrique > 2012 > 217 - octobre 2012 > Minerai : les lobbyistes à l’œuvre

Minerai : les lobbyistes à l’œuvre

Publié le 15 octobre 2012 (rédigé le 2 octobre 2012) par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Le volet « Conflict Mineral, Disclosure Requirement » de la loi américaine Dodd- Frank de juillet 2010 devait obliger à mentionner sur les produits contenant certains minéraux comme l’or, le tantale, le tungstène et l’étain que leur extraction alimente les conflits en Afrique centrale.

Après deux ans de bataille d’influence, le décret d’application vient d’être publié (Wall Street Journal, 23 août). En plus d’être utilisé pour la fabrication de bijoux, l’or est également utilisé sous forme électronique, dans les communications et l’équipement aéronautique.

Le tantale est extrait de la colombo-tantalite et est utilisé dans les composants électroniques, dans les téléphones mobiles, les ordinateurs et les appareils photo numériques, et comme alliage pour la fabrication des outils en carbure et de composants de moteurs à réaction. Le tungstène est un extrait de wolframite et est utilisé pour des fils métalliques ou l’électronique, le matériel électrique. L’étain est extrait de la cassité­ rite et est utilisé dans les alliages d’étain, le placage et les soudures d’assemblage des tuyaux et les circuits électroniques.

Trop cher pour les entreprises ont dit les lobbyistes ! Le nouveau décret passe donc à la trappe l’obligation de mention !

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 217 - octobre 2012. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter