Accueil du site > Billets d’Afrique > 2013 > 223 - avril 2013 > L’Afrique de l’Ouest droguée

L’Afrique de l’Ouest droguée

Publié le 11 avril 2013 (rédigé le 3 avril 2013) par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Selon l’Organisation mondiale des douanes, au cours des dix dernières années, l’Afrique de l’Ouest est devenue une nouvelle plaque tournante du trafic de cocaïne en provenance d’Amérique du Sud et à destination de l’Europe.

Neuf des quatorze grosses saisies réalisées en 2011 ont eu lieu au Bénin, au Cameroun, au Ghana, au Nigeria, en Sierra Leone et au Togo. Les trafiquants ont recours à des avions et des transporteurs commerciaux pour acheminer des lots de cocaïne jusqu’en Afrique de l’Ouest.

En 2011, l’aéroport de Lagos constituait la principale plaque tournante de la cocaïne introduite clandestinement en Europe par voie aérienne. Les trafiquants de cocaïne d’Amérique du Sud tentent aussi, de plus en plus souvent, d’introduire clandestinement de la cocaïne en Europe en passant par le Maroc via l’Afrique subsaharienne et la région du Sahel.

Un circuit bien connu puisqu’il emprunte la route du cannabis dont le Maroc, grâce à la complicité d’autorités locales, est le principal exportateur mondial. Au point que l’antenne de la police anti-terroriste de Bayonne change de mission et s’occupe désormais de lutte anti-drogue alors que l’organisation terroriste basque ETA a renoncé à la lutte armée.

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 223 - avril 2013. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter