Accueil du site > Billets d’Afrique > 2013 > 223 - avril 2013 > Qatar : la diplomatie du carnet de chèque

Qatar : la diplomatie du carnet de chèque

Publié le 11 avril 2013 (rédigé le 4 avril 2013) par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Troublante l’interview de Christian Chesnot et Georges Malbrunot qui ont enquêté un an sur le Qatar :

« Au fil des ans, il [ndlr : l’émir Al Thani] a noué des relations avec les responsables français. (...) Avec Nicolas Sarkozy, le courant est bien passé, mais l’ancien président s’entendait surtout avec le Premier ministre et chef de la diplomatie, Hamad Ben Jassem (HBJ). Peu scrupuleux, ce Talleyrand de l’émir considère que tout s’achète, y compris les hommes, pour peu qu’on y mette le prix. (...) Entre 2007 et 2012, (...) HBJ venait à Paris toutes les trois semaines, allait dîner à l’Elysée, et souvent à l’insu du Quai d’Orsay. » (Aujourd’hui en France Magazine, 29 mars)

Interrogés sur les relations historiques du pétrolier Total au Qatar, les deux journalistes précisent : « Le Qatar possède aujourd’hui 3,8 % du capital de Total. En échange, Total associe le Qatar à ses projets en Afrique, notamment, où l’émirat affiche ses ambitions. Parmi elles, la création prochaine d’Al-Jazeera en français, dont une partie de la cible sera l’Afrique francophone ».

Surtout, pour Chesnot et Malbrunot, qui publient le fruit de leur enquête dans un livre (Qatar, les secrets du coffre-fort, Ed. Michel Lafon), il ne fait aucun doute que le Qatar soutient les djihadistes au nord du Mali.

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 223 - avril 2013. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter