Révélations malgaches ?

Publié le 7 octobre 2013 (rédigé le 1er octobre 2013) par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Mécontent de voir sa candidature finalement retoquée par la Cour électorale spéciale malgache, décision derrière laquelle il voit le résultat des pressions françaises, l’ancien homme fort – et protégé de Paris Didier Ratsiraka, se lâche à la télévision malgache.

«  La France m’ a demandé d’aider Andry Rajoelina à évincer Marc Ravalomanana », affirme-t-il au sujet des événements de 2009.

« "J’ai répondu, je ne suis pas en faveur des coups d’État" (….), a-t-il ajouté, avant d’expliquer qu’il avait finalement accepté après qu’on lui ait montré qu’il ne s’agissait pas d’un coup d’État. "On s’est mis d’accord que Marc Ravalomanana quitterait le pouvoir sans bain de sang. Et après son éviction, on devrait instaurer une transition concertée. (…) Andry Rajoelina a été d’accord (...)", a-t-il poursuivi. » (Jeuneafrique.com, 13/09)

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 228 - octobre 2013. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter