Accueil du site > Billets d’Afrique > 2013 > 229 - novembre 2013 > APE : tout va très bien, madame la marquise…

APE : tout va très bien, madame la marquise…

Publié le 13 novembre 2013 (rédigé le 2 novembre 2013) par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Le 11 octobre 2013, le commissaire européen au commerce, Karel de Gucht, a présenté l’état d’avancement des négociations sur les APE («  accords de partenariat économique », c’est-à-dire de libre-échange entre l’Union européenne et les pays dits ACP : Afrique, Caraïbes, Pacifique) lors de la réunion du comité ministériel conjoint UE/ACP sur le commerce.

Alors que les négociations sont en cours depuis 2007 et que de nombreuses critiques émanent de la société civile et de certains dirigeants des pays ACP, le commissaire a pris soin de dédramatiser la situation : selon lui, aucune raison d’être pessimiste.

En effet, du point de vue de la Commission européenne, tout va pour le mieux dans les pays qui mettent déjà en œuvre un accord intérimaire (nouveaux investissements et « business relations » sont au rendez-vous) et pour ceux dans lesquels les négociations sont toujours en cours, des progrès auraient été faits et l’ultimatum posé aux pays ACP a été repoussé au 1er octobre 2014 (au lieu du 1er janvier 2014).

La Commission semble se réjouir que la plupart des questions techniques relatives aux APE ait été réglée, et que seule subsiste une « poignée » de questions politiques plus sensibles. Comme à son habitude, elle essaie de faire croire que le dossier est principalement technique, comme le serait l’équation libre-échange = croissance = développement, et que les débats et décisions politiques sont certes nécessaires, mais secondaires : juste une dernière étape avant la conclusion des négociations. Finalement il ne manquerait qu’un peu de volonté politique pour faire aboutir ces accords…

Quand la Commission fait fi de toutes les critiques de fond, et ne respecte la volonté politique qu’à la condition qu’elle aille dans son sens, il y a au contraire des raisons d’être pessimiste…

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 229 - novembre 2013. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter