Accueil du site > Billets d’Afrique > 2013 > 229 - novembre 2013 > L’audiovisuel public français, officine de propagande (1/2)

L’audiovisuel public français, officine de propagande (1/2)

Publié le 13 novembre 2013 (rédigé le 2 novembre 2013) par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Le 17/10 on nous annonce un documentaire exceptionnel dans l’émission "Envoyé spécial" de France 2, "Serval, quand l’armée filme sa guerre".

Un général vient annoncer qu’il n’y a eu aucune censure, même si on précise qu’aucun plan ne montrera des morts, ennemis ou alliés, la guerre sans la guerre quoi. On a donc des vues aériennes du désert, des images des soldats et matériels français, en déplacement et au repos, un service médical qui prodigue ses soins à des soldats blessés. "Tu ne vas pas avoir mal" dit l’infirmière à un Tchadien elle sait comment on parle aux indigènes.

On ne manque pas de nous préciser que les masses de munitions trouvées dans des caches ont été prises par les djihadistes à l’armée malienne, ce qui défie la vraisemblance tant l’armée malienne au Nord était démunie à Aguelhoc, n’ayant plus une seule cartouche, les Maliens se sont rendus et ont été massacrés.

En résumé un excellent document publicitaire de recrutement : jeunes Français, engagez-vous rengagez-vous dans l’armée coloniale !

Jeunes Français, engagez-vous rengagez-vous dans l'armée coloniale !

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 229 - novembre 2013. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter