Accueil du site > Billets d’Afrique > 2014 > 234 - avril 2014 > Accaparement de terres au Sénégal... et siphonnage de fonds ?

Accaparement de terres au Sénégal... et siphonnage de fonds ?

Publié le 8 avril 2014 (rédigé le 1er avril 2014) par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Le Collectif pour la défense de la réserve de Ndiael continue à se battre contre l’accaparement de plus de 20 000 ha de terres dont sont victimes 37 villages de la région sénégalaise du même nom.

Des représentants du collectif étaient présents en Europe en février et mars pour dénoncer ce projet de l’entreprise sénégalo­-italienne Senhuile. C’est plus de 9 000 personnes, majoritairement paysans et éleveurs, qui voient menacés leurs moyens de subsistances et qui risquent de devoir quitter leur village !

Mais l’exportation de tournesol vers l’Italie apparaît bien trop intéressante pour les autorités sénégalaises : gageons qu’avec un directeur – Benjamin Dummai – condamné pour évasion fiscale au Brésil, dirigeant d’une société écran et proche d’un cabinet juridique panaméen cité dans des affaires de blanchiment d’argent, Senhuile devrait aisément arriver aux 20% de retour sur investissement prévus.

Pour plus d’info sur les impacts sur l’environnement et les communautés locales, voir le rapport de l’Institut Oakland. Pour plus d’info sur la structuration financière du projet, voir le rapport de l’ONG "GRAIN".

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 234 - avril 2014. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter