Accueil du site > Billets d’Afrique > 2014 > 234 - avril 2014 > Non ingérence à géométrie variable

Non ingérence à géométrie variable

Publié le 8 avril 2014 (rédigé le 1er avril 2014) par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Interrogée sur la volonté du président Blaise Compaoré de modifier la constitution pour se maintenir au pouvoir, la ministre française de la francophonie se fait conciliante : « Il n’est pas le seul dans ce cas et je ne vais pas faire d’ingérence. Chacun fera ce qu’il voudra, la France n’a pas d’ordres à donner » (JeuneAfrique.com, 7 mars).

Un souci de la discrétion qui l’honore... La même déclarait pourtant après l’élection du nouveau président malgache, Hery Rajaonarimampianina, que le putschiste Andry Rajoelina « n’est pas quelqu’un que l’on peut écarter » et qu’il « fera partie, certainement, de ce gouvernement » (23 janvier).

On espère qu’elle n’est pas trop déçue que Hery Rajaonarimampianina n’ait pas suivi ses avis éclairés, délivrés sur RFI, mais bien entendu sans avoir voulu « faire d’ingérence »...

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 234 - avril 2014. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter