Accueil du site > Billets d’Afrique > 2014 > 239 - octobre 2014 > Plus qu’hier et moins que demain…

Plus qu’hier et moins que demain…

Publié le 28 novembre 2014 (rédigé le 1er octobre 2014) par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Le rapport annuel sur les exportations d’armes françaises vient d’être rendu public. Rassurons ceux qui s’inquiéteraient pour les marchands de mort.

En 2013, «  les commandes ont augmenté de 43% par rapport à 2012, pour un montant total d’armes vendues de 6 milliards 870 millions d’euros. D’excellents résultats qui permettent à la France de se maintenir au 4e rang mondial des exportateurs d’armements derrière les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la Russie », s’enthousiasme Rfi.fr (09/09). Les pays du Golfe, notamment l’Arabie saoudite, restent les plus gros clients.

La part de l’Afrique dans les exportations reste faible (4,8% sur la période 2009-2013), même si certains pays comme le Maroc commencent à devenir des clients importants (444,8 millions d’euros de livraisons en cinq ans et des commandes à venir de 585 millions d’euros). Viennent ensuite (toujours sur les 5 dernières années) : la Libye (231,4 millions), l’Algérie (230 millions), l’Égypte (170,9 millions) et l’Afrique du Sud (147,9 millions). Mais les autres pays africains, comme le Mali, auraient tort de ne pas se sentir concernés : selon Le Drian, les opérations militaires « nombreuses, difficiles » auxquelles la France a pris part, notamment en Afrique, « font pleinement partie de cette dynamique » des exportations en démontrant « la puissance et la fiabilité » du matériel français (AFP, 09/09).

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 239 - octobre 2014. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter