Indécence sélective

Publié le 4 mars 2015 (rédigé le 1er novembre 2014) par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

« Des dizaines de députés PS demandent l’exclusion de Gérard Filoche », membre du bureau national du Parti socialiste (Le Monde, 21/10). Son crime ? Avoir salué la mort de Margerie, l’ex-PDG de Total par un tweet jugé par beaucoup comme « indécent » : « De Margerie est mort. famille taittinger en deuil. Les grands féodaux sont touchés. Ils sont fragiles. Le successeur nous volera-t-il moins ? »

Toujours selon Le Monde, le Premier ministre, qui était « un ami personnel » de M. de Margerie, a lancé à la tribune : « Ceux qui ont des mots qu’on ne peut pas prononcer face à un mort ne méritent pas d’être dans ma formation politique ».

L’indignation très sélective des élus du PS (Qui se soucie des morts dus à la pollution de Total au Nigéria par exemple ? ou de ceux qui sont victimes de la collusion de la première firme pétrolière d’Afrique avec un certain nombre de dictateurs ?) trahit surtout le rapport que ces derniers entretiennent désormais avec les milieux d’affaires. Quant au tweet de Filoche, il pêche surtout par naïveté. Non, la mort d’un seul homme, fut-il le principal dirigeant, ne suffira pas à fragiliser un système de prédation, et non, cela ne suffira pas à empêcher que Total vole les richesses africaines et le contribuable français…

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 240 - novembre 2014. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter