Accueil du site > Billets d’Afrique > 2014 > 241 - décembre 2014 > Extraditions : la Russie oui, le Rwanda niet

Extraditions : la Russie oui, le Rwanda niet

Publié le 15 décembre 2014 (rédigé le 30 novembre 2014) par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Le Canard enchaîné du 19 novembre fait état du zèle que la justice française met à extrader des opposants à Poutine vers les geôles russes : « Présent à de nombreuses audiences, Grunis [le représentant du parquet moscovite] prendra souvent la parole devant les juges français pour y défendre la grande intégrité du système judiciaire de Poutine. Sans insister sur l’usage courant de la torture, dénoncé dans de multiples rapports internationaux ». Au cours d’une de ces audiences, «  l’avocate générale, Alexandrine Lenoir, a affirmé que la Russie avait donné des garanties suffisantes : pas de travaux forcés et possibilité accordée aux autorités françaises de visiter le détenu au pays de Poutine ». Nous voilà rassurés.

Au Rwanda, le système judiciaire a maintenant la confiance de nombreux pays européens, mais cette même justice française qui se fie aux « garanties » russes refuse toujours d’y extrader les présumés génocidaires présents dans l’Hexagone.

Allez comprendre !

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 241 - décembre 2014. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter