Les discours et les actes

Publié le 30 janvier 2015 (rédigé le 1er janvier 2015) par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Un mois après la chute de Ben Ali, début 2011, la diplomatie de Nicolas Sarkozy avait remis la Légion d’honneur française au contre-amiral Jean-Dominique Okemba, secrétaire général du puissant Conseil National de Sécurité du Congo.

Trois ans plus tard, et un mois après la chute de Blaise Compaoré, l’ambassadeur de France à Brazzaville vient, au nom de François Hollande, de remettre les insignes de la Légion d’honneur à un autre pilier du régime sécuritaire du dictateur Sassou Nguesso : le général de division Guy Blanchard Okoï, chef d’état-major des armées. Tout un symbole, à l’heure où l’exécutif défend à nouveau la démocratie par le verbe...

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 242 - janvier 2015. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter