Monopole lucratif

Publié le 11 septembre 2016 (rédigé le 9 septembre 2016) par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Sous couvert de moderniser l’adminis­tration, le gouvernement nigérien a sous­-traité à Bolloré, déjà concessionnaire du port sec de Dosso, la gestion des magasins sous douane, une structure chargée du gar­diennage des marchandises en attente de dédouanement, « ce qui se traduit par une augmentation considérable des frais de passage des marchandises dans ces maga­sins » (RFI, 09/08).

Cette décision a provoqué la colère du syndicat des transitaires (SYNAT) et du Syndicat des commerçants importateurs, ex­portateurs et grossistes du Niger (SCIEGN), dont le secrétaire général explique : « Le passage aux magasins sous douane d’une tonne de riz, – et ça ce n’est pas stocké dans les magasins de Bolloré, c’est sur ca­mion, ce passage, avant, nous payions 650 francs par tonne métrique. Aujourd’hui Bolloré dit, il faut payer 3 215. C’est ce que nous avons déploré. » Les commerçants ni­gériens ne comprennent rien à la moderni­sation...

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 260 - septembre 2016. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
Dans la même rubrique
S'abonner à la newsletter