Crash le morceau

Publié le 27 novembre 2016 (rédigé le 1er novembre 2016) par Billets d’Afrique et d’ailleurs...

La rubrique « faits divers » de la Défense est décidément plus instructive que les auditions du ministre devant les com­missions parlementaires. Après un « ac­cident » qui avait révélé la présence des forces clandestines françaises en Libye (cf. Billets n°261 et 260), des agents de la DGSE (3 militaires et 2 « civils ») se sont cra­shés, cette fois à Malte. La Libye pourrait être l’objectif de ce vol, ce qui n’aurait rien d’un scoop. Mais les agents français volaient dans un avion de CAE Aviation, l’entreprise préfé­rée des services français pour compenser certains moyens aériens. « Le statut de CAE Aviation, basée au Luxembourg, immatri­culant ses avions aux États­-Unis, avant de les louer aux armées françaises, est extrê­mement curieux, s’agissant de missions aussi périlleuses engageant la souveraineté de l’État français  », relève Jean Guisnel (Le­Point.fr, 25/10). « Selon des acteurs du petit monde des ESSD (Entreprises de services de sécurité et de défense), ces acrobaties pour­raient s’expliquer par la volonté d’échapper aux règles trop normatives des autorités techniques françaises ». Et puis les services ont toujours eu un faible pour l’opacité et la discrétion des paradis fiscaux...

Vous venez de lire un article du mensuel Billets d'Afrique 262 - novembre 2016. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez vous:
S'abonner à la newsletter