Accueil du site > BPEM > Dossiers thématiques > Climat, énergie > Revue de presse > Climat : Les grands du G8 sont contents d’eux !

Climat : Les grands du G8 sont contents d’eux !

Editorial du mensuel électronique "Infos de serre" n°52 - Juin 2007

Accord du G8 satisfaisant pour tout le monde ... sauf pour le climat !

Alors que les “grands” de cette planète se félicitent à coup de tapes dans le dos du récent accord sur le climat obtenu dans le cadre du G8 de Heiligendamm, l’heure n’est pourtant pas aux réjouissances. En effet, en y regardant de plus près, le communiqué final s’apparente davantage à une déclaration d’intention politique - et encore minimale - qu’à un véritable accord sur le fond.

Pourtant l’Allemagne, présidente de ce sommet, avait déclaré qu’elle se montrerait ferme sur plusieurs points :

° obtenir une référence à la nécessaire division par deux des émissions mondiales de gaz à effet de serre d’ici 2050 par rapport à 1990 ;

° obtenir une référence au maintien du réchauffement global de la planète en deçà de 2°C d’ici la fin du siècle par rapport à la température préindustrielle ;

° obtenir un engagement des pays du G8 d’améliorer de 20% l’efficacité énergétique dans l’habitat et les transports d’ici à 2020.

Il s’agissait là de véritables objectifs et avancées mais ces mentions ont tout simplement disparu du communiqué final ! Seule une trace floue persiste : la nécessité d’ “examiner attentivement” une division par deux des émissions mondiales d’ici 2050, sans qu’aucune année de référence ne soit mentionnée.

Par ailleurs, certains se sont félicités que les Nations Unies soient officiellement reconnues comme le cadre adéquat des négociations sur le changement climatique.

Or, il s’agit là de la simple préservation d’un acquis et non d’une réelle avancée.

En outre, reconnaître l’autorité des Nations Unies ne signifie pas l’acceptation par les membres du G8 de s’engager dans le cadre d’une 2e période d’application du protocole de Kyoto, reposant sur des objectifs absolus et juridiquement contraignants de réduction de leurs émissions. La seule avancée reste que les pays du G8 se sont fixés une date butoir, celle de fin 2009, pour s’entendre sur un nouvel “accord post- 2012”.

L’heure de vérité ne tardera pas à sonner. Les Parties à la Convention et au Protocole doivent se réunir en décembre à Bali pour discuter de leurs futurs engagements. L’écran de fumée créé par ce G8 risque de se dissiper très rapidement....

Morgane Créach, chargée de mission internationale au RAC-F

Vous pouvez consulter l’ensemble de ce numéro, ainsi que les numéros précédents. sur le site Internet du Réseau action climat - France (RAC-F)

S'abonner à la newsletter