Accueil du site > Françafrique > Lettre ouverte à la direction de France Télévisions concernant une diffusion à (...)

Lettre ouverte à la direction de France Télévisions concernant une diffusion à caractère négationniste

13 février 2015

Dans cette lettre ouverte, le Président de l’association Survie déplore le laconisme de France Télévisions à propos d’une diffusion à caractère négationniste.

Madame, Monsieur,

Nous avons été choqué par les propos du journaliste de votre chaine, Damien Thevenot, qui interview Olivier Royan de Paris Match le 31 janvier lors de sa chronique littéraire de Télé Matin, dont nous vous rappelons la teneur.

La séquence visée est brève et concise. Le journaliste Damien Thevenot tourne les pages de la publication, marque un arrêt sur une image puis lance à son invité : « Autre photo choc 94, le génocide des Hutu par les Tutsi ». Et enfin cette question : « Cette photo, pourquoi vous l’avez choisie ? ».

Olivier Royant : « (...) 94 (…) se passe cet incroyable événement sous les yeux de la communauté internationale, le génocide rwandais où la communauté hutu va être entièrement massacrée par les Tutsi. Et là, les photographes vont s’installer au Zaïre, là où ont émigré les Hutu, la communauté hutu. Ils sont installés dans les camps de réfugiés. Et les Zaïrois vont leur demander de regagner leur pays. Et là (…) on va assister à une scène absolument extraordinaire, on croirait un cortège absolument biblique des Hutu qui regagnent leur pays avec les seules possessions qu’ils ont réussi à garder, qu’ils portent sur la tête et on a ce grand cortège qui a été immortalisé par notre photographe Benoît Gysembergh qui se trouvait là. ».

Nous sommes aujourd’hui à nouveau choqués par la brièveté du rectificatif : "Le génocide au Rwanda est le génocide des Tutsi par les extrémistes Hutu." Et de terminer par un "voilà" que l’on peut diversement interpréter.

Nous pensons que votre chaine s’honorerait de programmer une émission de fond à caractère pédagogique sur ce génocide à une heure de grande écoute pour informer sur un événement dramatique et majeur dans l’histoire de l’humanité, et encore peu connu 20 ans après son déroulement, y compris en France alors même que la France y a joué un rôle majeur et extrêmement controversé. Au point que de nombreux spécialistes du dossier, dont l’association Survie, considèrent que l’enchaînement des faits ne laisse aucun doute sur sa complicité, au plan juridique, dans ces événements.

En espérant que vous porterez l’attention qui convient à ces regrettables incidents, nous vous prions d’agréer l’expression de nos sentiments respectueux.

Fabrice Tarrit Président de Survie

S'abonner à la newsletter