Accueil du site > Françafrique > Gabon > Mais que va donc faire Laurent Fabius au New York Forum Africa organisé par (...)

Mais que va donc faire Laurent Fabius au New York Forum Africa organisé par Richard Attias à Libreville ?

22 mai 2014 par Survie

Laurent Fabius se rendra dans la capitale gabonaise du 23 au 25 mai prochain pour prendre part, au milieu d’un parterre de grandes entreprises multinationales, à la troisième édition du New York Forum Africa (NYFA) organisé dans ce pays depuis trois ans par Richard Attias and Associates « sous le haut patronage de Son Excellence le président Ali Bongo Ondimba  ». Les instances de la société civile gabonaise qui organisent en parallèle un contre-forum des « indignés de la République  », ainsi que l’ensemble des organisations signataires, estiment que cette rencontre prétendant œuvrer à la « transformation du continent  » est inefficace sur le plan économique et nuisible pour les finances publiques du Gabon.

Cette rencontre coûte chaque année près de 3 millions d’euros au contribuable gabonais (soit un peu plus de 2 euros par habitant) sans résultat probant pour le développement du pays. De plus, faut-il ici rappeler au ministre français des Affaires étrangères que la démocratie est au plus bas au Gabon, malgré l’ouverture politique en 1990 et que plusieurs citoyens gabonais sont privés arbitrairement de salaires, de logement, d’accès aux services sociaux de base, de possibilités de sortir du pays depuis l’accession d’Ali Bongo au pouvoir ? Plusieurs familles déplorent l’emprisonnement voire la mort de leaders d’organisations étudiantes, syndicales et de la société civile, victimes des violences d’un régime gabonais plus que jamais policier et dictatorial depuis 2009.

Au Gabon, avec ces 3 millions d’euros de gabegies, il était possible d’acheter 200 000 livres aux étudiants bâillonnés depuis des années parce qu’ils réclament des conditions décentes d’études ; de construire 100 salles de classes à défaut de suivre les cours assis à même le sol, dans un pays où les vestiaires d’un stade sont transformés en salles de classe ; d’octroyer au moins 200 bourses doctorales aux étudiants gabonais précarisés à l’international ; de payer 200 cadres de la fonction publique, alors que plusieurs sont privés de leur salaire depuis des années ; de fournir le matériel élémentaire d’accouchement à des milliers de femmes gabonaises qui accouchent encore à même le sol aujourd’hui... Voilà qui aurait bien plus contribué à la «  transformation du continent » qu’une énième réunion de puissants intérêts financiers désireux de récupérer la rente pétrolière du pays.

Nous invitons le ministre français des Affaires étrangères à entendre les protestations du peuple gabonais qui ne cessent de se multiplier, à reconsidérer ses relations avec le régime dictatorial gabonais et à inscrire la diplomatie française dans une relation avec l’Afrique plus équitable et respectueuse de l’aspiration des peuples.

Signataires :

  • Le Mouvement « Ca suffit comme ça » international
  • Observatoire Gabonais sur la RSE
  • Association « Printemps du Quart-Monde »
  • Europe Ecologie Les Verts
  • Mouvement pour la Restauration Démocratique (Guinée Equatoriale)
  • Forces Vives Tchadiennes en exil (Tchad)
  • Union pour le Salut National (Djibouti)
  • Association Survie
  • Autres signatures en cours de validation sur http://www.electionsafrique.org/Gab...

Contact presse : contact@apqm.org – Tel +33753738135

S'abonner à la newsletter