Accueil du site > Françafrique > Guinée Conakry

Guinée Conakry

Scrutin à risque

Alliances improbables, violence, impunité, nouvelles lois répressives : cocktail dangereux pour un premier tour le 11 octobre. En Guinée, après la mort du dictateur Lansana Conté en 2008 et deux années de transition militaire marquée par le « massacre du 28 septembre » et la tentative d’assassinat du chef de la junte Moussa Dadis Camara quelques mois (...)

26 mars 1984, disparition de Sékou Touré

« Il n’y a pas de dignité sans liberté : nous préférons la liberté dans la pauvreté à la richesse dans l’esclavage », le peuple guinéen sera gâté : il aura la pauvreté mais également la répression, la dictature. Cette réponse cinglante à De Gaulle, en visite à Conakry le 25 août 1958, pour convaincre, en vain, la Guinée d’accepter la Communauté Franco-Africaine, (...)

2008-2010 : Dérives dictatoriales en Françafrique...

Françafrique - Survie - 22 mars 2010

Si pendant plusieurs dizaines d’années, la France a placé des dictateurs affidés à la tête de ses anciennes colonies africaines, procédant selon les cas par l’assassinat des dirigeants élus ou par l’organisation de coups d’États militaires, la situation a nettement évolué ces dernières années. Au cours des années 90, le nouveau contexte international (chute (...)

Guinée - 2006, 2007, 2009 : les massacres se succèdent, l’impunité demeure

Guinée Conakry - Survie - 6 octobre 2009

L’association Survie condamne avec force le massacre du lundi 28 septembre à Conakry en Guinée et soutient sans réserve les mouvements de la société civile dans son combat pour la démocratie et la justice. Survie dénonce la grande tolérance de la diplomatie française à l’égard des exactions des régimes guinéens depuis plusieurs décennies. Plus de 150 (...)

Guinée Conakry
S'abonner à la newsletter