Accueil du site > Françafrique > Togo > Communiqué du Comité de Soutien au Peuple Togolais

Communiqué du Comité de Soutien au Peuple Togolais

27 mai 2005

L’association Survie relaie ci-dessous le Communiqué de presse du Comité de Soutien au Peuple Togolais publié le 27 Mai 2005

La Police gâche le petit déjeuner des Togolais et de leurs amis devant le MEDEF...

Alors que des centaines de jeunes togolais disparaissent en ce moment au Togo, la police a décidé de s’inviter au petit-déjeuner que le Comité de Soutien au Peuple Togolais se proposait d’offrir aux entrepreneurs venus rencontrer le président du Nigeria et de l’Union Africaine, Mr Olusegun Obasanjo, au siège du MEDEF à Paris ce jeudi 26 mai à 8 heures à l’occasion d’un petit déjeuner à 200 euros HT. Nous souhaitions par cette démarche pacifique (café, pain, beurre et confiture...) les sensibiliser à la cause du peuple togolais, victime du hold-up électoral dont les images ont fait le tour du monde.

C’était sans compter sur la féroce volonté d’un comité d’accueil musclé, composé d’une trentaine de CRS, qui nous ont empêché d’accéder au trottoir devant le siège du MEDEF. Les policiers ont donc commencé à nous pousser avec force et détermination en direction de la rue Bosquet. Une des manifestantes, ne voulant pas bouger, s’est alors allongée au sol, en disant qu’elle resterait ici, pour signifier à Mr Obasanjo qu’il n’a pas joué son rôle, et qu’on attendait plus de l’Union Africaine dans cette affaire... C’est alors que 6 policiers se sont emparés d’elle, avec la douceur qu’on leur connait, pour l’amener un peu plus loin. Déplacement au cours duquel un policier déclarait avoir été mordu à la jambe. Il fut incapable de nous montrer sa blessure quand on lui demandait de le faire. Une seconde "charge" nous forçait cette fois-ci à reculer jusque dans la petite rue perpendiculaire, où nous étions entourés par les policiers, dans l’impossibilité de sortir... Peu après, d’autres policiers interpellaient Anne Marie, pour l’emmener au commissariat du 7ème arrondissement, où elle a été placée en Garde à Vue, alors que les autres participants étaient raccompagnés au métro, au milieu d’une "haie d’honneur" policière.

Nous avions demandé à rencontrer Mr Obasanjo au cours de sa visite en France. Nous n’avons pas obtenu de réponse. Pétrole contre Droits de l’Homme ?

Anne Marie a été libérée, mais le CRS a porté plainte contre elle. Elle est convoquée à une audience de la 30ème chambre du TGI de Paris le 4 juillet 2005 à 9 heures. Nous y serons tous pour la soutenir contre ces méthodes scandaleuses qui font honte à un Etat de droit.

Le Comité de Soutien au Peuple Togolais

Compte-Rendu complet sur http://www.soutientogo.org (avec photos libre de droits : nous pouvons les fournir en haute résolution sur demande)

S'abonner à la newsletter