2O ans d'impunité - La France complice du génocide des Tutsi au Rwanda

En soutenant les auteurs du génocide, les autorités politiques et militaires françaises se sont rendues complices de ce crime. Cette complicité est attestée par de nombreux documents et témoignages, pourtant aucun responsable français n’a été jugé.
En 2014, 20 ans après, exigeons la vérité et la justice.


< 20 documents pour comprendre le rôle de l’Etat français

Document 6 : Télégramme diplomatique du 24 octobre 1990 signé du colonel Galinié, attaché de défense à Kigali

4 avril 2014

L’engagement militaire direct aux côtés de l’armée rwandaise a lieu alors que les autorités françaises sont averties dès l’automne 1990 de la possibilité d’un génocide des Tutsi.

PDF - 2 Mo
Télégramme diplomatique du 24 octobre 1990 signé du colonel Galinié, attaché de défense à Kigali

L’attaché de défense, le colonel Galinié, et l’ambassadeur Georges Martres ne sont pas les seuls à rendre compte du risque d’un génocide des Tusi. Le général Varret, alors chef de la mission militaire de coopération, en visite au Rwanda en décembre 1990, rapporte à la MIP « comment le colonel Rwagafilita lui avait expliqué la question tutsi : ils sont très peu nombreux, nous allons les liquider » (MIP, rapport, p. 276).

0 | 10