Accueil du site > Génocide > Implications politiques militaires françaises

Implications politiques militaires françaises

Livraisons d’armes au Rwanda pendant le génocide des Tutsis : Survie porte à nouveau plainte et se constitue partie civile

L’association Survie a déposé le 28 juin une nouvelle plainte concernant les livraisons d’armes par des responsables politiques et militaires français au gouvernement génocidaire rwandais en 1994. En se constituant partie civile, elle entend parvenir à l’ouverture d’une enquête judiciaire : la première plainte avait été classée sans suite au motif que (...)

Déclassification des archives sur le rôle de la France au Rwanda : les petites annonces ne suffisent pas !

Il y a un an, le 7 avril 2015, l’Élysée annonçait la déclassification d’archives de la présidence de la République concernant le Rwanda pour la période 1990 à 1995. L’association Survie, qui s’était mobilisée durant toute l’année précédente pour l’ouverture des archives et avait remis le 28 juin 2014 au ministre de la Défense une pétition à ce sujet signée par (...)

Confusion et négationnisme sur le rôle de la France au Rwanda

Une fois de plus, un responsable politique en fonction en 1994 a entretenu la confusion sur le génocide des Tutsi du Rwanda sans être corrigé par les journalistes qui l’interrogeaient. Vingt-et-un ans après le génocide, de tels dérapages et leur diffusion à l’antenne sans qu’ils soient relevés sont inadmissibles. Le 31 mai 2015, monsieur Boutros (...)

Rwanda : Alain Juppé démenti par la Mission d’information parlementaire

Ce vendredi 10 avril 2015, commentant la déclassification des archives de l’Élysée sur le Rwanda pour la période de 1990 à 1995, Alain Juppé a déclaré : « J’ai déjà dit à plusieurs reprises que l’idée que la France ait pu participer, organiser ou avoir une responsabilité, quelle qu’elle soit, dans le génocide était une falsification historique » reprenant en (...)