Accueil du site > Génocide > Implications politiques militaires françaises > La Commission d’Enquête Citoyenne à l’Assemblée Nationale

La Commission d’Enquête Citoyenne à l’Assemblée Nationale

D’avril à juillet 1994, un génocide, reconnu par les juridictions internationales, s’est déroulé au Rwanda. Un million de morts en cent jours, dans des conditions de violences humaines inimaginables, sont à déplorer pour la seule raison qu’ils étaient identifiés officiellement comme « Tutsi » ou, pour quelques uns, comme « Hutu » complice des « Tutsi ».

Le Conseil de Sécurité de l’ONU, dont la France et les USA, et la Belgique ont été particulièrement impliqués dans les décisions qui ont été prises par la communauté internationale avant, pendant et après son déroulement. Les Français ont la responsabilité de comprendre et apprécier la part que leurs autorités y ont prise.

Du 22 au 26 mars 2004, la CEC a examiné les documents, les témoignages, les avis d’experts qu’elle a réunis. L’implication de la France s’est révélée aller au-delà de ce que nous pensions. Un premier rapport est paru début 2005 : « L’Horreur qui nous prend au visage, L’État français et le génocide au Rwanda ». chez Karthala (32 euros),

La CEC estime qu’elle n’aura pas fini ses travaux tant que toute cette affaire ne sera pas tirée au clair. Les témoignages entendus à Paris ou filmés au Rwanda sont extrêmement graves et nécessitent des enquêtes complémentaires.

Un colloque a eu lieu en clôture à l’Assemblée Nationale le samedi 27 mars 2004.

Quelques interventions en video :

QuickTime - 11 Mo
Jean-Pierre Chrétien
Historien, auteur de l’Afrique des grands lacs, 2000 ans d’histoire.
QuickTime - 6.1 Mo
Olivier Lecour Grandmaison
O. Lecour Grandmaison est historien, auteur notamment de "Coloniser. Exterminer. Sur la guerre et l’Etat colonial", Fayard, 2005.
QuickTime - 5.4 Mo
Gabriel Periès
Gabriel Periès est politologue, spécialiste des doctrines militaires.
QuickTime - 12.6 Mo
M. Nahoum
S'abonner à la newsletter