Accueil du site > Génocide > Implications politiques militaires françaises > Mars-Avril 2004. Campagne « Rwanda 1994-2004 : les victimes et complices (...)

Mars-Avril 2004. Campagne « Rwanda 1994-2004 : les victimes et complices oubliés du génocide »

1994-2004 : la lutte pour la vérité continue

mars 2004

Pour marquer le 10ème anniversaire du génocide, Survie a décidé de se lancer dans une ample opération de sensibilisation du grand public autour des thématiques posées par cette tragédie (mémoire d’un génocide, lutte contre l’impunité et l’oubli, dénonciation des complicités).

À travers la France, la vingtaine de groupes locaux de Survie et leurs 1 600 adhérents se mobilisent depuis plusieurs mois pour diffuser de l’information, faire signer des pétitions, organiser des débats, des projections, des manifestations.

Ces communications se veulent le plus pédagogiques possible afin de tenir compte du manque de connaissance du citoyen français sur le génocide des Tutsi rwandais. Avant de mobiliser les citoyens, les militants de Survie cherchent à leur fournir les clés pour comprendre.

PDF - 314.5 ko
Dossier de presse rwanda 2004
Document de présentation de la campagne à télécharger

Objectifs de cette campagne :

- > commémorer ce génocide occulté, décrire l’étendue de sa monstruosité. Démontrer qu’il s’agissait bien d’un génocide, le dernier du 20ème siècle (organisation de colloques, avec témoignages de rescapés, d’historiens, de juristes, etc.).

- > évoquer les responsabilités françaises dans ce génocide. Il est probable qu’au printemps 2004, beaucoup de médias aborderont le thème du génocide au Rwanda, mais il est tout aussi probable que la question de l’implication de la France ne sera pas exposée, à peine mentionnée ou suggérée. La Commission d’enquête citoyenne sur le rôle de la France durant le génocide des Tutsi au Rwanda, initiée par Survie et organisée à Paris du 22 au 26 mars 2004, a pour but de faire la lumière sur cette implication (voir page suivante). Son organisation a bénéficié de soutiens venant de la France entière (pétitions, dons, vente-soutien de brochures).

- > Dénoncer la désinformation menée depuis 10 ans par les plus hautes sphères du pouvoir, avec la complicité de certains médias.

Outils de communication :

Pétition : une pétition de soutien à la Commission d’enquête a été diffusée sur le plan national par Survie. Elle a déjà récolté plusieurs milliers de signatures.

Tracts/affiches : dans toute la France, les militants de Survie ont produit et diffusé des tracts d’information sur le génocide au Rwanda et l’implication de la France. À Paris, des opérations de tractage aux bouches de métro ont permis de toucher plusieurs milliers de personnes

Supports vidéo : à partir d’une sélection de films, les militants de Survie ont organisé depuis le mois de janvier de nombreuses projections- débats aux quatre coins de la France, souvent en partenariat avec des cinémas d’Art et d’Essai

Brochure pédagogique : une brochure pédagogique sur le génocide, intitulée "Rwanda 1994. Les victimes et les complices oubliés du génocide des Tutsi", vendue 2,50 euros

Tables de presse : dans les forums associatifs, concerts, événements militants, les militants de Survie diffusent de nombreux ouvrages spécialisés sur le génocide de 1994 au Rwanda.

Coordination de la campagne : Fabrice TARRIT

Des mobilisations à Paris et en régions

La campagne Rwanda 2004 s’accompagne d’une série de conférences et projections-débats, émissions de radio organisées avec le soutien de nombreux partenaires locaux, associatifs ou institutionnels. Un appel relayé par l’Association Française des Cinémas Art et Essai a notamment permis l’organisation de plusieurs projections-débats dans des cinémas de proximité. Tous les groupes Survie sont mobilisés dans cette opération.

S'abonner à la newsletter